Présentation

Le GIE D²OF a été créé en décembre 2016 par les Financeurs paritaires de la formation professionnelle continue afin de répondre aux exigences de qualité prévues par l’article L. 6316-1 du Code du travail créé par la loi n°2014-288 du 5 mars 2014.

Dans sa version en vigueur jusqu’au 31 décembre 2020, l’article L. 6316-1 dispose que « Les organismes collecteurs paritaires agréés mentionnés à l'article L.6332-1, les organismes paritaires agréés mentionnés à l'article L.6333-1, l'Etat, les régions, Pôle emploi et l'institution mentionnée à l'article L.5214-1 s'assurent, lorsqu'ils financent une action de formation professionnelle continue et sur la base de critères définis par décret en Conseil d'Etat, de la capacité du prestataire de formation mentionné à l'article L.6351-1 à dispenser une formation de qualité ».

La loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a profondément modifié le paysage des Financeurs de la formation professionnelle. Le premier effet de la réforme sur le GIE a été la recomposition de la gouvernance du GIE, resserrée et plus agile. Aujourd’hui, les membres du GIE sont : 11 OPCO, les ATP représentés par Certif’Pro, certains FAF et l’ANFH.

Au fil de l’émergence de besoins de mutualisation nouveaux, le GIE a été amené à élargir son champ d’intervention du groupement qui propose désormais quatre services à ses membres :

•Datadock : la base de données des organismes de formation référençables

•Les contrôles : contrôles qualité mutualisés des actions de formation

•E-certif : plateforme de gestion des CQP pour les branches

•Cfadock/Transopco : plateforme d’identification des OPCO de référence à destination des entreprises et des CFA.

 

Ces services engagent une mutualisation totale (Datadock et les contrôles) ou partielle (e-certif et Cfadock).